A bientôt j'espère

(To Chris M.)

lundi 29 septembre 2014

La mort de Laurie Markovitch de Bertrand Bonello




Un long travelling nous fait croiser dans cette forêt nous fait croiser quelques personnes, qui marchent ou qui sont tranquilles.
Toutes ces personnes ont le visage bandé.
(Extrait du scénario inédit de La mort de Laurie Markovitch, de Bertrand Bonello, aux éditions Les prairies ordinaires) 

Sachant que le film aurait dû être tourné à Montréal, qu’il montre un univers à la fois contemporain mais visiblement situé dans un futur proche, que la chirurgie esthétique est son outil et que les visages bandés des patients hantent les arrières plans, le  film auquel La mort de Laurie Markovitch de Bertrand Bonello fait indéniablement le plus pensé, c’est STEAK de Quentin Dupieux. 
Le scénario a été écrit bien avant que Steak ne sorte. Bonello doit être un fan du résultat puisqu'il l'a classé  dans ses dix films préférés des années 2000-2009, classement paru dans Les Cahiers du cinéma
Contrairement à Laurie Markovitch, Steak ne recherche pas particulièrement le drame et le lyrisme. Pourtant des deux films suintent une vision terrifiante de notre monde où même la vie intérieure est bouleversée par les changements physiques et esthétiques. 


The Ballad of Gnesis and Lady Jay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire