A bientôt j'espère

(To Chris M.)

vendredi 14 février 2014

Naufrage



La Belle et la Bête de Christophe Gans


Naufrage 

Le vaisseau fantôme de ton transport
Sur l’onde déchainée et les vagues coupantes
Tanguait luttant contre les déferlantes
Jamais le navire n’atteignit le port

Les larmes déferlent le long des joues
Pénètrent ton être des torrents de boue
La cicatrice intérieure à vif,
Ton corps s’est déchiré sur le récif

L’aube apparait, la tempête s’est calmée,
Sur la grève est échouée l’épave
Du bateau ne reste que l’étrave
              Se perdent dans la mer tes larmes salées.

  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire