A bientôt j'espère

(To Chris M.)

mardi 8 janvier 2013

Maniac (2) - l'oeil du tueur




Le Voyeur de Michael Powell : le tueur armée de sa caméra surmontée d'une baionette

Une image du tournage de Maniac. Le spectateur ne regarde plus le tueur filmer, le spectateur prend la place de l'oeil du tueur
Dans Le Voyeur de Michael Powell, le héros tuait les femmes avec sa caméra augmentée pour commettre les meurtres. Il pouvait ainsi filmer l'agonie de ses victimes en les regardant mourir dans l'œilleton du viseur de la caméra. En de brfs instants, le film passait en caméra subjective pour voir ce que voyait le tueur. Dans Maniac, le tueur n'a pas de caméra, mais c'est encore plus extrême, la caméra est dans son oeil, tout le film étant filmée en caméra subjective. L'oeil du spectateur se confond donc avec le regard de l'assassin. Jusqu'à ce le meurtre soit commis. Idée  magnifique, au moment où la victime rend son dernier souffle, la caméra se désolidarise Frank Zito, flotte dans les airs et cadre le jeune homme regardant désemparé sa victime, c'est donc l'inverse du Voyeur. Le film repasse un bref instant en un mode "objectif" . La caméra est perçue comme une force maléfique s'emparant des corps, et reprenant sa liberté une fois l'appel du sang assouvi. Le cinéma n'est pas une catharsis, mais une malédiction.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire