A bientôt j'espère

(To Chris M.)

mercredi 12 octobre 2016

Poème

Pour L.

Dans tes rêves lointains, sur ton lit voyageur,
Tu parcourais le monde, pour voir ses mille couleurs
Humer ses fragrances, partager des repas,
Que l’Autre entre en toi ; la Terre t’ouvre ses bras.

Il n’est nul besoin d’avion ou de train
Pour mettre en lumière la jungle du lointain,
Tes plus grands voyages seront en Val-De-Marne
Ce vaste territoire sera ta lucarne.

Pas besoin de miles, pour courir la sphère
Pour se débarrasser de ses vils préjugés,
Ton voisin l’indigène peut les bouleverser

A chacun d’inventer son propre planisphère ;
A mes yeux azurs, tu es l’aventurière
Pour laquelle mon regard ne peut se défaire.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire