A bientôt j'espère

(To Chris M.)

lundi 31 août 2015

Une nuit





Knight of cups de Terrence Malick


Passé et futur avalés par le présent,
Dans cette étrange interzone je déambulais
Comme le vagabond le paria ou le gitan,
Marchant droit devant sans même savoir où j’allais,

Le long de la croisette, la mer bleue étale, 
Au loin sourdent les fêtes sur des bateaux ivres
Guettant dans le ciel l’étoile matutinale, 
Le temps suspendu, enfin, je me sentais vivre.



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire