A bientôt j'espère

(To Chris M.)

jeudi 20 août 2015

Anarchie




Tes amants t’envoyaient des poèmes
Ils parlaient de tes yeux comme des étoiles
Et de tes seins comme d’un emblème
Tu les méprisais, plutôt mettre les voiles

La poésie amoureuse te dégoûte
Les rimes sèment évidemment le doute
Seule la prose peut te satisfaire
Et mettre un homme sur ton planisphère

Pour dire l’amour, nul besoin de règles
Le tourbillon des mots ne se contrôle
Les sentiments n’ont nul besoin d’algèbre
L’anarchie doit jouer le premier rôle


Aucun commentaire:

Publier un commentaire