A bientôt j'espère

(To Chris M.)

mardi 6 mai 2014

Station de lavage



Dimanche après-midi, zone industrielle
C’est le printemps, pourtant les nuages gris sont bas.
Il pourrait faire chaud, mais le vent amène le froid 
Entre La Halle aux chaussures et l’Ibis Hôtel, 
Défilent les véhicules à la station de lavage
Le jet haute-pression  tenu par des hommes en jogging 
Pour lustrer la calandre attend la chamoisine 
Pistolet entre les mains, cœur à l’ouvrage.

Les femmes préfèrent les rouleaux automatiques 
Dans leurs bottines, elles contemplent leur auto 
pénétrer entre les rouleaux priapiques 
Elles tirent sur leur cigarette, regard vertigo
Hommes et femmes debout devant leur machine à l’arrêt 
Vrombissement des énormes goupillons tournoyant 
L’eau se transforme en bruine sur les visages blancs 
Figures fantomatiques peuplant ce décor laid 

Qui habitent les chambres de l’hôtel adjacent ?
Sur son  parking stationnent les voitures humides 
Au milieu de cette interzone putride 
Se retrouvent peut-être les hommes et femmes du volant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire