A bientôt j'espère

(To Chris M.)

mardi 26 mars 2019

BLANCHEUR



Les volets sont fermés, le noir tout engloutit 
L'obscurité plonge la pièce dans les ténèbres
Aucun  bruit ne trouble l'humeur du lieu-dit 
La mort soumet au monde son mortel algèbre
Soudain, une lumière blanche illumine le lieu sans vie
Son foyer se trouve sous les draps dans le lit 
C'est la peau blanche de la Femme qui dort 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire